Mes 4 huiles essentielles préférées pour l’hiver

Il y en a bien évidemment plein d’autres …. Mais voici les 4 que je trouve vraiment indispensables et que j’ai TOUJOURS chez moi pour affronter l’hiver !

4-hiver

Citron : Préventif et curatif dans toutes les infections virales ou bactériennes – une goutte mélangée à peu de miel dans une tisane ou en diffusion pour assainir l’air dès que les membres de la famille commencent à être malade …  (souvent avec de l’Eucalyptus radié ou du Saro)
Saro : Défense contre les infections bactériennes et virales, le Saro relève efficacement les défenses immunitaires et prépare au passage de l’hiver. Je mets en prévention une goutte sur les poignets un matin sur deux … ou tous les matins quand j’en ressens le besoin.
Ravintsara : LA huile essentielle de l’hiver à dégainer dès qu’on se sent patraque !
Antiviral et expectorant bien connu, le Ravintsara est considéré en aromathérapie comme indispensable. Son efficacité en préventif comme en curatif est remarquable contre de nombreuses affections hivernales : rhume, bronchite, sinusite et surtout grippe.
Vu son efficacité redoutable je ne m’en sers vraiment que quand je sens arriver un vilain ‘crobe de rhume/grippe. Pour la prévention je préfère les deux premières.
Thym linalol : Antiviral et anti-infectieux doux de la shpere ORL. Indispensable pour les maux de gorge par exemple. Une goutte dans un peu de miel à laisser fondre dans la bouche ou dans une tisane. Idéal en synergie avec le Citron.

Bon après il y a aussi le Pin sylvestre, l’Eucalyptus radié, l’Origan vert, ……. mais bon avec ces 4 on est déjà bien protégé !

Et vous ce sont lesquelles vos 4 préférées ?

Bon hiver à tous !!

 

Publicités

Un petit trio automnal …

 

Voici un petit trio qui peut vous aider à affronter le début de l’hiver plus sereinement ..

Une alcoolature (Teinture-mère) 
Une huile essentielle
Un mélange d’hydrolat

automne

  • L’Alcoolature bio d’EchinacéeStimule les défenses immunitaires, elle est tonique, dépurative du système lymphatique et aide à lutter contre quantité de maladies virales, bactériennes et fongiques.
    ► je vous invite à lire cet article très complet à son sujet sur le site Althea Provence de Christophe Bernard
  • Huile essentielle de Saro (Cinnamosma fragrans) : Dans une société ou les agressions psychiques et physiques sont inévitables, le Saro nous offre une protection sans égale. Plante à grande énergie vitale, le Saro apparaît comme une véritable armure, un rempart…
    Défense contre les infections bactériennes et virales, le Saro relève efficacement les défenses immunitaires et prépare au passage de l’hiver. Il peut être employé au quotidien sur les poignets, deux à trois gouttes en dilution si nécessaire. Des applications plus larges, des embaumements et des bains peuvent être pratiqués lorsque des symptômes apparaissent accompagnés par la diffusion atmosphérique.
  • Mélange d’hydrolats « Eau d’hiver » : Une combinaison de 3 hydrolats : Laurier noble, Lavande aspic et Thym. Pris en boisson, l’eau d’hiver stimule le système immunitaire et aide à affronter les maux de l’hiver.

Il en existe bien évidemment encore beaucoup d’autres mais je trouve celui-ci assez équilibré et polyvalent en prévention de l’hiver.

00

Un peu de légèreté pour des jambes lourdes

La chaleur estivale arrive (du moins on l’espère ! …) et avec elle les problèmes récurrents de circulation de nos gambettes.

Je partage ici avec vous la formule que j’utilise et qui m’aide bien à soulager ce syndrome de « jambes lourdes » …. mais avant toute chose:
► Ces sensations désagréables, dues à un mauvais retour veineux, peuvent être apaisées en suivant quelques conseils tout simples : doucher les jambes à l’eau froide de bas en haut, choisir des chaussures confortables à talons ni trop hauts ni trop plats, nager, faire du vélo, dormir les jambes surélevées, ….
Et surtout n’oubliez pas : si les problèmes persistent consultez votre médecin !

Voici donc la formule d’huile de massage qui fonctionne bien chez moi

jambes-legeres (2)

Pourquoi le choix de l’huile de Calophylle comme support ?
Cette huile végétale à de nombreuses vertus et notamment celle d’être circulatoire et fluidifiante. Si on aime pas trop sa texture ou son odeur on peut la couper à 50% avec de l’Amande douce ou du Macadamia par exemple, ou toute autre huile végétale qu’on a sous la main !

En complément :

Menthe poivrée, Mentha piperata, Peppermint

 

En complément de ces massages on peut également utiliser l’hydrolat de Menthe poivrée à effet rafraîchissant. A garder au frigo pour plus d’efficacité et à pschitter directement tel quel sur vos jambes !
Effet frais garanti !!

 

 

 

Saussac_Bourgeons_Sorbier

La Gemmothérapie de son côté donne aussi de très bons résultats.
A titre personnel j’utilise volontiers l’association de bourgeons de Sorbier (Sorbus domestica) et de Châtaignier (Castanea sativa) qui fonctionne à merveille sur mes gambettes (à raison de 7 gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau) lors du plus chaud de l’été !

 


Attention :
Contre-indiqué en cas de mastoses et dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendants sans avis médical en raison de l’HE de Cyprès (voici une liste des huiles essentielles contre-indiquées)
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 10 ans
Ne pas utiliser chez les personnes avec des antécédents de convulsions et/ou allergiques aux huiles essentielles
Ne pas utiliser chez les personnes traités par anticoagulants sans avis médical
Ne pas utiliser en cas d’hémophilie !
>> Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale <<

Rencontre avec notre producteur breton

?????????????????????

Non je n’ai malheureusement pas fait un aller-retour en Bretagne pour aller visiter la Ferme de Kermorvan – même si ce n’est pas l’envie qui me manque !
Mais voici un chouette article paru dans « Le Télégramme » que je vous invite à lire si vous avez envie d’en savoir un peu plus sur notre petit producteur breton Clément Pallier dont j’ai le plaisir de pouvoir proposer les produits à la Cabane aux Arômes !

Distillation de la Rose de Provins_2x640

C’est lui qui notamment qui produit ce merveilleux hydrolat de Rose de Provins, best-seller absolu de la Cabane aux Arômes depuis le début !
En huiles essentielles il nous fournit la magnifique Criste Marine de sa cueillette sauvage, l’Eucalyptus radié, le Romarin camphré, sa très belle Menthe poivrée et le Laurier noble ainsi que le Lavandin super et la Lavande maillette – des huiles essentielles d’une superbe qualité et certifiées bio bien sûr !

Merci Clément pour ta passion et ton savoir-faire !

► ► Et pour lire l’article c’est par ici 

Clément Pallier récolte la lavande en juillet.

 

Les Huiles essentielles et la gestion de la peur, de l’anxiété et de l’angoisse

L’anxiété, le sentiment de peur, d’inquiétude et de difficulté face à une situation imprévue ou suite à un stress prolongé est souvent un mal qui s’installe sournoisement. Tristesse subite, humeur maussade, troubles du sommeil sont autant de signes qui doivent alerter ….

Anxiété

Les huiles essentielles arrivent à lutter efficacement contre ces maux en agissant sur le psychisme, sur l’inconscient et ce simplement par voie olfactive en diffusion ou en inhalant directement au flacon ou sur un mouchoir ou alors, pourquoi pas, par un massage relaxant et apaisant.


Voici une liste de quelques huiles essentielles qui peuvent aider, soutenir et apaiser ces états de mal être.
Liste évidemment non exhaustive, mais elle vous donnera déjà un petit aperçu et peut-être des pistes pour vous aider.

Anxiété stress - cliquez pour voir en grand



Vous trouverez cette sélection d’huiles essentielles dans
La boutique de la Cabane aux Arômes

cropped-cropped-bannic3a8re31.jpg

Huiles essentielles et leurs bienfaits pour la peau

Afin d’y voir un peu plus clair dans les indications des Huiles essentielles en cosmétique et soins de la peau en général j’ai fait un petit récapitulatif (non exhaustif bien évidemment) de leurs propriétés selon mes principaux livres de références.
La liste a été faite majoritairement avec les livres de Baudoux, Franchomme et Lydia Bosson :

Sans titre

Et n’oubliez pas que certaines huiles essentielles peuvent être photosensibilisantes (PH) donc à éviter avant exposition au soleil et d’autres peuvent être hormone-like et donc à bannir en cas de problèmes hormono-dépendants tels que par exemple le cancer du sein !

A vous de choisir … selon votre type de peau, ses problèmes éventuels mais aussi selon vos affinités olfactives ! Il est évidemment bon d’alterner afin d’éviter une accoutumance et de profiter pleinement des bienfaits de chaque huile essentielle.

► Personnellement mes chouchous sont le Bois de Rose, le Géranium bourbon, le Palmarosa et le Ciste.


Benjoin de Sumatra (Styrax benzoe, oléorésine)
Dermatoses, acné, eczéma, psoriasis, plaies, brûlures, engelures

Bergamote (Citrus bergamia, zeste) PH
Acné, eczéma, psoriasis, séborrhée +++

Bois de Rose (Aniba rosaeodora, bois)
Régénératrice tissulaire ++, mycoses cutanées, acné, escarres, rides ++, vieillissement cutané, peau dévitalisée, psoriasis
« Dans une crème de jour elle préviendra l’apparition des rides et stimulera la régénération du tissu cutané » selon D. Baudoux

Bois de Santal (Santalum album, bois)
Rides, couperose, peau fatiguée et enflammée, démangeaisons cutanées, certains eczémas, sur le psoriasis il agit en antiseptique et anti-inflammatoire, décongestionnant, calmant, régénérateur de la peau

Camomille romaine (Chamaemelum nobile, herbe fleurie)
Eczéma, psoriasis, coupure, acné, dermatite, couperose, peau sensible et enflammée.
« Dans une crème de jour elle atténuera toutes les irritations des peaux très sensibles » selon D. Baudoux

Camomille romaine (Anthemis nobilis)

Camomille allemande ou matricaire (Matricaria recutita, fleurs)
Dermatoses, plaies infectées, eczéma +

Carotte sauvage (Daucus carota ssp. maximus, semences)
Eczéma, furoncle, couperose +
Raffermit et donne bonne mine

Carotte cultivée (Daucus carota ssp. sativa, semences)
Eczéma, furoncle, couperose +, acné, taches de vieillesse, anti-âge, peau dévitalisée, rides
« Dans une crème de jour elle lutte contre certains troubles vasculaires bien visibles telle que la couperose » selon D. Baudoux

Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica, bois)
Lipolytique +++, cicatrisant, cellulite +++, rétention hydrolipidique ++, plaie
Eczéma, infections de la peau (aussi d’origine allergique), régénérant cellulaire, œdèmes (il active la circulation sanguine et lymphatique)

Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodora, bois)
Lipolytique +++, Cicatrisant, cellulite +++, rétention hydrolipidique ++
Eczéma, infections de la peau (aussi d’origine allergique), régénérant cellulaire, œdèmes (il active la circulation sanguine et lymphatique)

Céleri cultivé (Apium graveolens dulce, semences) PH
Antipigmentaire  « Taches de vieillesse » (taches pigmentaires) ++
« Dans une crème nourrissante sur les tâches pigmentaires elle atténuera progressivement leur présence disgracieuse« selon D. Baudoux

Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus, rameau feuillé)
Cicatrisante +++, coupures, acné, plaies infectées +++, vieillissement cutané, rides ++++
Cicatrisant et régénérateur de la peau extrêmement puissant.
Dermatites, eczéma, psoriasis, peau fatiguée, dévitalisée et ridée
« Dans une crème de jour ou de nuit elle ralentira la formation des rides et le vieillissement précoce de la peau. » selon D. Baudoux
« Pour prévenir les rides, ajouter quelques gouttes d’HE dans votre crème de beauté » selon Lydia Bosson

Ciste (Cistus_ladaniferus)

Citron (Citrus limonum, zeste) PH
Couperose, cellulite, eczéma sec

Criste marine (Crithmum maritimum, parties aériennes)
Rétention hydrolipidique, cellulite ++, raffermissante, régénérante

Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens var. stricta, rameaux)  
Rétention hydrolipidique, cellulite, traitement des peaux grasses, couperose, peau mal irriguée, vivifiant, raffermissant, stimulant, astringent majeur,
« Pour apaiser la couperose, ajouter une goutte d’HE dans la crème de jour« selon Lydia Bosson

Encens (Boswellia carterii, résine)
Rides, peau asphyxiée : régénérant, raffermissant, cicatrisant
« Pour combattre le vieillissement de la peau et réduire les rides, ajouter l’HE dans une crème de beauté » selon Lydia Bosson

Epinette noire (Picea mariana, aiguilles)
Acné et eczéma sec, psoriasis, mycoses cutanées

Genévrier des Montagnes (Juniperus communis var.montana, baies et rameaux)
Impuretés de la peau suite à des toxines stockées dans l’organisme, dermatoses : antiseptique, astringent, raffermissant.
Peaux grasses, cellulite, séborrhée du cuir chevelu

Genévrier commun (Juniperus communis, baies et rameaux)
Impuretés de la peau suite à des toxines stockées dans l’organisme, dermatoses : antiseptique, astringent, raffermissant, cellulite

Genévrier de Virginie (Juniperus virginiana, bois)
Acné, psoriasis, dermatite, séborrhée, cellulite

Géranium Bourbon ou Rosat (Pelargonium x asperum, feuilles) 
Plaies, brûlures, coupures, gerçures, dermatoses, acné, eczéma, impétigo, couperose, psoriasis, purpura, tonique astringent cutané +++
Infections cutanées, régénérateur cutané majeur, détoxiquant, peau dévitalisée.
Hydrate l’épiderme et redonne souplesse et douceur. Peau flétrie et dévitalisée, peau sèche et irritée

640px-Rose_Geranium (2)

Gingembre (Zingiber officinale, rhizôme)
Stimule la croissance des cheveux dans l’alopécie ou la chute des cheveux

Gingergrass (Cymbopogon martinii var. sofia, herbe)
Acné à staphylocoque blanc, eczéma sec et suintant +

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum, sommités fleuries)
Erythrose, couperose, plaies, hématomes, astringente, cicatrisante +++, crevasses, cicatrice, vieillissement cutané,  coups de soleil
Affections de la peau, psoriasis, acné extrême : antibactérien, désinfectant, cicatrisant, régénérateur de la peau.

Immortelle, Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) (2)

Laurier noble (Laurus nobilis, feuilles)
Peau grasse, acné, furoncle, psoriasis, escarres, mycoses cutanées, tonique pour le cuir chevelu il stimule la croissance des cheveux

Lavande vraie (Lavandula angustifolia, sommités fleuries)
Dermatoses infectieuse, allergique, cicatricielle. Plaies, brûlures, prurits ++, acné, eczéma, psoriasis, escarre, couperose +++
Régénératrice cutanée, cicatrisante puissante +++, peau dévitalisée, sensible et sèche, coup de soleil
Allergies de la peau, peaux sensibles : anti-inflammatoire, légèrement antiseptique, cicatrisant, régénérant, légèrement anticoagulant.

Lavande aspic (Lavandula latifolia cineolifera, sommités fleuries)
Brûlures sévères ++++, acné suintant ++ pied d’athlète +, plaies atones, psoriasis, escarres, crevasses, eczéma sec, infections de la peau, dermites, mycoses, acné: viricide, bactéricide, fongicide, analgésique.
Cicatrisant et régénérateur de la peau extrêmement puissant.

Litsée citronnée (Litsea citrata)
Acné, peau très grasse +++, mycoses de la peau

Mandarine (Citrus reticulata, zeste) PH
Cellulite ++, peau sèche +++,  traitement des peaux grasses, séborrhée, acné

Manuka (Leptospermum scoparium, feuilles et branches)
Problèmes cutanés, acnés, eczémas, herpès, mycoses, psoriasis, zonas : fongicide majeur, cicatrisant

Myrte vert (Myrtus communis cineoliferum, feuilles)
Tonique et astringente cutanée +++, psoriasis, acnés, peau dévitalisée, irritée, enflammée, peau ridée +++, mal irriguée, grise, manquant d’éclat.
Peau grasse, peau fatiguée, contre les pellicules et la séborrhée du cuir chevelu. Tonique et revigorante pour le cuir chevelu.
« Dans une crème de jour ou antirides elle renforcera visiblement cette action astringente recherchée. »  selon D. Baudoux

Myrte (Myrtus communis)2

Nard de l’Himalaya (Nardostachys jatamansi, racines)
Allergies de la peau, dermatites, psoriasis : apaise, nourrit les tissus

Néroli (Citrus aurantium var. amara, fleurs)
Anti-âge – Idéal pour peaux vieillissantes ou sensibles. Prévient l’apparition de rides.

Niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera, feuilles)
Psoriasis, piqûre de moustique, furoncle, dermite mycosique, vieillissement cutané, rides, peau « cartonnée » (préventif, avant radiothérapie, en usage local)
Tonique cutanée +++, acné, plaies +++,

Palmarosa (Cymbopogon martinii var. motia, herbe)
Acné à staphylocoque blanc, antiseptique, bactéricide à large spectre, fongicide, viricide, régénérant. Eczéma sec et suintant. Cicatrisante +++, escarres +++, crevasses,  peau dévitalisée, hydratant
« Dans une crème de jour elle régulera la sécrétion de sébum, hydratera votre peau et aidera la régénération des cellules cutanées. » selon D. Baudoux
« On peut l’ajouter dans une crème de jour en cas de peau mixte ou d’acné pour régulariser la sécrétion de sébum. » selon Lydia Bosson.

Patchouli (Pogostemon cablin, herbe fleurie)
Régénérateur tissulaire +, eczéma séborrhéique,acné ++, dermatoses inflammatoires et allergiques, crevasses, escarres.
Problèmes cutanés (également d’origine allergique), mycoses, impétigo, pertes de cheveux, rides, dermatites, peau sèche, dévitalisée et asphyxiée, cicatrices : anti-inflammatoire, régénérateur cutané, viricide, fongicide, antiseptique.

Petit grain Bigarade (Citrus aurantium ssp. aurantium, feuilles)
Acné infecté, furoncle, cicatrisante et régénératrice cutanée +++, escarres, plaies
« Dans une crème de jour elle conviendra merveilleusement bien aux peaux grasses. Elle est également efficace sur des cheveux gras. » selon D. Baudoux

Pin sylvestre (Pinus sylvestris, aiguilles)
Peaux ternes, psoriasis, eczémas, transpiration excessive ++

Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbenone, sommités fleuries)
Cicatrisante et régénératrice cutanée +++, rides, peau sèche, peau dévitalisée, couperose, acné, séborrhée +++, acné juvenile, eczéma suintant
Lypolitique ++++, cellulite

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)

Rose de Damas (Rosa damascena, fleurs)
Dermatoses, plaies, couperose, rides, peau asphyxiée, anti-âge, peau dévitalisée, certains eczémas, inflammations cutanées
Puissant cicatrisant et régénérateur cutané majeur

Tea Tree (Melaleuca alternifolia, feuilles)
Protectrice cutanée lors des séances de radiothérapie +++
Acné juvénile, eczéma suintant, mycose cutanée. Soins de la peau grasse

Thym doux à Linalol (Thymus vulgaris linaloliferum, sommités fleuries)
Peau dévitalisée

Vétiver (Vetiveria zizanoides, racines)
Infections cutanées, urticaires : apaisant, calmant, rafraîchissant
Traitement des peaux grasses, raffermissant et régénérateur cutané

Ylang Ylang (Cananga odorata, fleur)
Tonique de la peau et des cheveux de tout types +++
Peau asphyxiée, fatiguée, séborégulatrice, régénérateur cellulaire, dermatites d’origine psychosomatique

AP1080095 (2)


La plupart des livres de référence en aromathérapie incluent évidemment les problèmes cutanés – plus ou moins en détail selon les auteurs et les ouvrages.
00

Si l’on veut vraiment approfondir le sujet il existe de la littérature spécialisée comme par exemple le livre « Dermatologie » de Dominique Baudoux et Abdesselam Zhiri dans la série « Les cahiers pratiques d’aromathérapie ».

 

Avertisseurs odorants pour chien aveugle

J’ai lu ce chouette article sur le site de Gaby :
« Duftspuren für erblindete Hunde »
L’idée est assez géniale et du coup – comme l’original est en langue de Goethe – j’ai décidé (avec son accord) de vous le traduire pour en faire profiter d’éventuels toutous francophones !

Sans titre

Il n’est pas rare que les chiens, en vieillissant, perdent la vue – en partie ou complètement. Bien que cette cécité progresse relativement rapidement, les premiers signes passent souvent inaperçus aux yeux des colocataires bipèdes. Au début les toutous rencontrent juste quelques problèmes pour se déplacer dans la maison et du coup restent plus immobiles ou se retirent plus souvent dans leur panier. S’ils on accès à des escaliers les chutes deviennent vite inévitables. Généralement, c’est à ce moment là que le bipède se rend compte que quelque chose cloche.

Une visite chez le vétérinaire s’impose, suivi d’un traitement éventuel. Si le diagnostic est «aveugle» sans appel, une période un peu délicate de réglages réciproques commence alors pour le chien et son/ses maître(s).  Mais en général nos toutous ont une capacité d’adaptation assez impressionnante et après une phase de familiarisation ils arrivent sans aucun problème à faire face et à accepter leur situation – sachez que les chiens aveugles peuvent avoir une très belle vie de chien ! Bien sûr les maîtres ont aussi besoin de s’adapter, mais avec un peu de pratique tout fonctionnera à merveille.
En complément de l’apprentissage de commandes essentielles telles que « stop » ou « attention » il est infiniment important que la truffe humide ait une confiance aveugle totale en son maître. Soyez surtout conscient que votre pitié et compassion n’aidera le chien en aucune manière, bien au contraire, il doit sentir que tout est comme d’habitude, comme avant, comme toujours. Et l’humain prend dans ce cas le rôle de «chien-guide d’aveugle».

Le rôle de la « canne blanche » peut elle, du moins dans la maison, être remplacé par un avertisseur odorant. Les endroits dangereux tels que les escaliers, les angles ou tout autre obstacle seront marqués avec une – et UNE SEULE – fragrance. Ainsi, vous pouvez par exemple découper des petits rectangles de tissu, de feutre ou prendre une support en terre cuite et les parfumer délicatement pour mettre ainsi en évidence les obstacles.

Avertisseur devant la montée d'escalier

Exemple d’avertisseur devant une montée d’escalier

Bien sûr ce n’est pas un truc miraculeux style « je pose l’objet parfumé et tout rentre dans l’ordre »! Non, il faut quand même un peu d’entraînement. Par exemple : marcher avec le chien jusqu’à l’escalier, le laisser renifler l’odeur, puis monter l’escalier ensemble, arrivé en haut on fait le tour de l’étage et on le laisse à nouveau renifler l’odeur avant de redescendre l’escalier. Et on fait de même avec tous les autres obstacles dans la maison.
Il est essentiel que l’odeur soit reniflée immédiatement avant l’obstacle, donc à quelques millimètres avant de se taper le museau sur un obstacle ou vraiment à un pas de tomber dans l’escalier. La truffe doit arriver à associer l’odeur à « obstacle ». Le binôme chien/maître doit donc s’entraîner jusqu’à ce que le chien arrive à surmonter l’obstacle seul.

Duftnase2

Exemple d’avertisseur sur une descente d’escalier

Attention à ne pas choisir des odeurs trop puissantes car n’oubliez pas que cette truffe perçoit les odeurs bien plus fortement que vous !
Optez par exemple pour des hydrolats tels que fleur d’oranger, rose ou camomille romaine (qui sont tous les trois très calmants) avec une trace d’huile essentielle de mandarine ou marjolaine à coquille qui sont des huiles essentielles très anxiolytiques et apaisantes.

Idéalement on fera un mélange à 0,1% donc environ 1 goutte d’huile essentielle pour 50ml d’hydrolat (en partant du principe que 1ml d’HE = 20gouttes) qu’il faudra secouer fortement juste avant de l’appliquer sur les supports afin de bien mélanger car les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau !

Et il est évidemment primordial pour le chien que cette fragrance ne soit utilisée QUE pour cette seule utilisation.

Les Romarins en Aromathérapie

Oui LES romarins, car bien qu’elles proviennent toutes du même Rosmarinus officinalis, une fois encore la précision du fameux « chémotype » est ici crucial et il est primordial de savoir auquel on a à faire !
Si vous lisez par exemple dans une recette – comme ça arrive malheureusement encore bien trop souvent dans la presse et sur internet : « ajoutez 3 gouttes de Romarin » sans autre précision …  passez votre chemin !!
Et comme à la Cabane aux Arômes je n’arrête pas de voir des gens qui s’emmêlent les pinceaux rameaux de romarin je vous ai fait un bref mémo qui, je l’espère, vous sera utile.

Rosmarinus officinalis

Voici les trois chémotypes en question :

  • Romarin camphré (Rosmarinus officinalis camphoriferum)
  • Romarin cinéole (Rosmarinus officinalis cineoliferum)
  • Romarin verbénone (Rosmarinus officinalis verbenone)

Si je vous ai déjà présenté l’HE de Romarin camphré il y a quelque temps – souvenez-vous, le Romarin des sportifs – je vais donc vous parler ici brièvement des deux autres.


  • Le Romarin cinéole – le Romarin des infections respiratoires

De par sa teneur majoritaire en 1,8-cinéole il est le plus anti-infectueux des trois Romarins et sa fonction première sera donc la sphère respiratoire et les troubles ORL.
Bien que ce soit le moins « toxique » des trois car il ne contient que peu de monoterpènes comparé aux deux autres chémotypes, il n’en est pas dénué et donc à utiliser avec précautions quand même.  On l’évitera pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 7 ans ainsi que les personnes épileptiques et allergiques.

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)2


  • Le Romarin verbénone – le Romarin protecteur de votre foie

Sa fonction première est d’être un grand draineur et protecteur hépatobiliaire indiqué par exemple en cas de cure de détox, d’hépatites ou même de cirrhose.
Lors des changements de saison, une petite cure d’une dizaine de jours avec une goutte de Romarin verbénone le matin (dans une boulette de mie de pain, du miel, …)  sera des plus bénéfiques pour votre foie et organisme.

Ensuite – comme le Romarin cinéole – il a également une action expectorante et mucolytique (infections respiratoires et ORL), mais du fait de sa composition biochimique pas anodine contenant quand même des monoterpènes (verbénone) – neurotoxiques – en quantité non négligeable je conseille de le garder vraiment pour les traitements hépatiques – ou cette huile essentielle excelle – et sur des durées relativement courtes, de préférence sur avis médical.

Attention ► Cette huile essentielle est contre-indiquée en cas de mastose et de cancers hormonaux du fait de son action de régulateur endocrinien comme je vous avais expliqué dans l’article Huiles essentielles et soucis de santé hormono-dépendants. Ainsi que pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants de moins de 7 ans, les personnes épileptiques et allergiques.


Voici donc un petit mémo tout simple pour que vous puissiez vous en souvenir et ne plus mélanger les rameaux de romarin 

Les Romarins en aromathérapie


Article publié dans le cadre du carnaval «Des Blogs et des Plantes» dont le thème choisi par Herbio’tiful ce mois-ci est justement le Romarin !

00

Diffusion d’huiles essentielles – ne pas faire n’importe quoi !

Comme promis dans l’article sur la diffusion hivernale, revenons un peu sur le sujet de la diffusion d’huiles essentielles et les précautions à prendre.

Que ce soit pour assainir la maison lors des affections hivernales, pour favoriser l’endormissement ou créer une atmosphère zen ou au contraire pour tonifier et bien commencer la journée ou simplement pour parfumer une pièce de la maison, voire masquer des odeurs de tabac par exemple, la diffusion d’huiles essentielles est un pratique assez courante.
Particulièrement d’actualité avec l’arrivée des jours froids entraînant son lot de rhumes, grippes, etc. … il y a toutefois quelques précautions à prendre car ce ne sont pas « juste des senteurs » que l’on diffuse, mais bien des principes actifs qui peuvent provoquer des réactions de l’organisme !


► Précautions en ce qui concerne les huiles essentielles utilisées :

Il est bien sûr tout à fait possible de créer vos propres synergies à diffuser – selon vos besoins et vos affinités – mais surtout ne mélangez pas tout et n’importe quoi !
Tout d’abord évitez de faire des mélanges avec plus de 7 ou 8 huiles essentielles – c’est totalement inutile et peut devenir contre-productif car trop d’informations moléculaires seront difficilement assimilable par l’organisme !
En général deux ou trois huiles essentielles feront déjà très bien l’affaire.

Et attention toutes les huiles essentielles ne se diffusent pas !

Diffusion1

Diffusion2

Attention aussi à ne pas surdoser celles-ci :

Menthe poivrée (Mentha piperata)  : ne jamais diffuser seule et ne pas dépasser 5% maximum dans un mélange
Menthe des champs (Mentha arvensis) : ne jamais diffuser seule et ne pas dépasser 5% maximum dans un mélange
Eucalyptus globuleux (Eucalyptus globulus) : ne jamais diffuser seul en ne pas dépasser 10% maximum dans un mélange

En dehors de la diffusion hivernale traitée dans l’article précédent, voici quelques suggestions pour une atmosphère zen et détendue

Antistress


Précautions face à l’environnement dans lequel on va diffuser les huiles essentielles :

  • Évitez de diffuser en présence de bébés (moins de 3 ans), de femmes enceintes ou allaitantes mais aussi de personnes allergiques ou asthmatiques sans avis médical. Et surtout on parle bien de « diffusion atmosphérique » donc ne surtout pas pulvériser les HE directement sur les personnes !
  • Si vous avez des animaux de compagnie veillez à ce qu’il puissent quitter la pièce librement si l’odeur les incommode (en particulier les chats !)
  • Ne diffuser que sur un laps de temps court : un maximum d’un quart d’heure (une ou deux fois par jour) est amplement suffisant !
  • N’utilisez que des huiles essentielles adaptées à la diffusion atmosphérique, pures et certifiées bio.

Alors faites bien attention à ce que vous diffusez et profitez bien des bienfaits de cette façon d’utilisation des huiles essentielles.
Et vous vous diffusez quoi chez vous ? N’hésitez pas à nous mettre vos synergies préférées en commentaires 😉

Huiles essentielles à diffuser l’hiver

Hiver2

Idéales pour assainir l’air qu’on respire et faire fuir les maux de l’hiver, les huiles essentielles sont très efficaces en diffusion. Utilisez-les chez vous évidemment, mais aussi – pourquoi pas – au bureau, si cela n’incommode personne !

Pas la peine de les diffuser en continu toute la journée !
Un quart d’heure à une demi-heure une ou deux fois par jour sera largement suffisant pour soutenir l’immunité et affronter l’hiver plus sereinement.
Veillez aussi à ne diffuser que des huiles essentielles pures et de préférence issues de l’agriculture biologique pour éviter de diffuser en même temps des pesticides ….. !
On en évitera également certaines – celles contenant majoritairement des phénols et cétones – ou alors uniquement en quantité minime dans une synergie. Un exemple classique est la menthe poivrée par exemple – que beaucoup de gens apprécient – mais qui ne sera jamais diffusée seule mais toujours à très petite dose en synergie avec d’autres huiles essentielles ! Mais je reviendrai sur ce point dans un article plus détaillé (que voici).

diffusion-hiver-2

Huiles essentielles que nous vous proposons à la Cabane aux Arômes 

► Attention de ne pas diffuser en présence de personnes asthmatiques et de bébés (sauf avis médical) et si vous avez des animaux de compagnie veillez à ce qu’ils puissent quitter la pièce librement s’ils en ressentent le besoin.

Et pour avoir plus de renseignements sur les différentes (et meilleures) façons de diffuser les huiles essentielles voici un article très complet sur l’excellent Blog de [Books of] Dante : Comment diffuser les huiles essentielles.