Le jardin médicinal de l’été

Le petit jardin médicinal de la Cabane évolue joliment au fil de la saison. Voici un petit tour d’horizon en images de ce début d’été.
La belle Sauge sclarée (Salvia sclarea), après avoir nourri bon nombre d’abeilles charpentières, se transforme peu à peu pour produire les graines qui la pérenniseront – tout comme les Pavots de Californie (Eschscholtzia californica) du reste.

Abeille charpentière sauge sclarée

Sauge sclarée (Salvia sclarea)3

L’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum), qui diffuse largement son huile essentielle au moindre frottement, nous a offert ses jolis pompons jaunes éclatants durant un bon mois avant de revenir à son discret habit argenté.

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)5

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)4

Et l’Achillée Millefeuille (Achillea millefolium) a paré son beau feuillage vert intense de couronnes blanches.

Achillée Millefeuille (Achillea millefolium)

Pour finir la belle – mais toxique – Digitale (Digitalis purpurea) rajoute une jolie touche de pink au tableau !

Digitale pourpre (Digitalis purpurea) (2)

Echinacée (Echinacea purpurea), Tanaisie (Tanacetum vulgare) et autres Menthes et Verveines suivront au rythme de la saison ….  je vous dis donc à bientôt pour une autre visite du jardin médicinal de la Cabane aux Arômes !

Le jardin médicinal de la Cabane aux Arômes

Jardin médicinal

Vu que la place ne manque pas au jardin j’ai décidé cette année de créer un petit jardin médicinal « digne de ce nom » …… J’ai des simples un peu partout au jardin mais je voulais créer un petit endroit dédié pour les réunir – et en rajouter d’autres qui me manquaient encore et dont j’ai trouvé quelques précieuses graines dans le jardin de Christophe Bernard d’Althea Provence – enfin plutôt dans la boutique du jardin.

Certaines fleurissent déjà depuis un petit moment …. d’autres ne vont pas tarder !
Ainsi depuis une quinzaine de jours maintenant les jolis Pavots de Californie (Eschscholtzia californica) égaient le jardin avec leurs fleurs d’un orange éclatant

Pavot de Californie (Eschscholtzia californica)

Pavot de Californie (Eschscholtzia californica)2

L’imposante Sauge sclarée (Salvia sclarea) avec ses feuilles démesurées a paré son immense hampe florale (elle culmine à 1m50 !) de jolies fleurs mauve tendre.

Sauge sclarée (Salvia sclarea) © La Cabane aux Arômes de Pescalune

Sauge sclarée (Salvia sclarea) © La Cabane aux Arômes de Pescalune

Et pour finir une belle petite touche de rose vif au milieu de tout ça avec la jolie Centranthe rouge (Centranthus ruber)

Centranthe rouge (Centranthus ruber) © La Cabane aux Arômes de Pescalune

Centranthe rouge (Centranthus ruber) © La Cabane aux Arômes de Pescalune

 

L’Achillée Millefeuille (Achillea millefolium) et L’Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) se préparent à fleurir dans les jours qui viennent – je reviendrai vous en parler en temps voulu … et je vous dis à bientôt pour une autre visite du jardin médicinal de la Cabane aux Arômes !

Jardin médicinal2

A la rencontre de nos producteurs (1)

Bourgeon de Figuier

La nature bourgeonne déjà bien dans le jardin de la Cabane aux Arômes et en Camargue en général en cette mi-mars et c’était l’occasion pour notre producteur de macérats de bourgeons, Serge Leclercq de la Ferme de Saussac, de venir faire un brin de cueillette de bourgeons de figues sur place pour nous faire une démonstration de son savoir faire.

Nous voilà donc partis à la recherche des précieux bourgeons sauvages cueillis délicatement à la main. Ces bourgeons et jeunes pousses renferment dans leurs tissus embryonnaires toute la puissance de la plante. Comme l’explique Serge : « En plus des propriétés médicinales attribuées à une plante, on observe un effet « dynamisant », qui correspond bien au ressenti que l’on peut avoir en regardant « exploser » les bourgeons au printemps. »

Figue1

Afin de préserver au maximum leur richesse, il est important de les mettre à macérer au plus vite après la cueillette.
Plus on attendra pour les transformer plus il perdront de leur vigueur et avec elle les bienfaits qu’ils transmettront à la macération ! Du reste à ce sujet il s’insurge : « il est inconcevable , comme le font certaines « grosses boites », de les transporter des heures ou des jours en camion frigorifique ou pire de les congeler !!!!!! »
Ici aussitôt cueillis aussitôt mis à macérer !

Figue2

La quantité de bourgeons utilisée est habituellement de 1/20ème (5%), c’est à dire que l’on met l’équivalent de 50 grammes de plante sèche par kilo de mélange. Le mélange est composé d’alcool à 80°, de sirop d’agave et d’eau de source à part égale (en poids).
Et il précise qu’il ne faut pas confondre : « Dans le commerce vous trouverez sous le nom macérat glycériné des préparations faites uniquement avec de l’alcool et de la glycérine. L’eau n’est ajoutée qu’après macération pour ajuster le degré d’alcool.. Cela ne correspond en rien à la Gemmothérapie où il faut obligatoirement une macération avec de l’eau, qui participe à la transmission des molécules et des informations énergétiques. »

Figue3

Petite précision sur son mélange : « Habituellement, les macérats de bourgeons sont préparés dans un mélange d’alcool, de glycérine et d’eau à part égale (en poids). La glycérine a des inconvénients, elle est bactériostatique et déséquilibrante de la flore intestinale. De plus elle est mal tolérée par de nombreuses personnes et il est difficile de s’en procurer de qualité biologique. (la glycérine est le résidu de la fabrication du savon, par réaction d’une huile et d’une base, généralement la soude)
Certains praticiens ont observé que le sirop d’agave bio (de même que le miel ) était aussi un bon solvant pour les bourgeons, Il ne présente pas d’inconvénient pour les diabétiques. Il contient 90% de fructose et son index glycémique est très faible: 27″

Et voilà …. yapluka laisser macérer

Figue4

Merci pour cette après-midi passionnante et très instructive Serge !
C’est ça le plaisir de travailler avec des petits artisans-producteurs :
de belles rencontres.
Ce qui me conforte une fois de plus dans ma démarche de promouvoir ces artisans à la Cabane aux Arômes !