Un peu de légèreté pour des jambes lourdes

La chaleur estivale arrive (du moins on l’espère ! …) et avec elle les problèmes récurrents de circulation de nos gambettes.

Je partage ici avec vous la formule que j’utilise et qui m’aide bien à soulager ce syndrome de « jambes lourdes » …. mais avant toute chose:
► Ces sensations désagréables, dues à un mauvais retour veineux, peuvent être apaisées en suivant quelques conseils tout simples : doucher les jambes à l’eau froide de bas en haut, choisir des chaussures confortables à talons ni trop hauts ni trop plats, nager, faire du vélo, dormir les jambes surélevées, ….
Et surtout n’oubliez pas : si les problèmes persistent consultez votre médecin !

Voici donc la formule d’huile de massage qui fonctionne bien chez moi

jambes-legeres (2)

Pourquoi le choix de l’huile de Calophylle comme support ?
Cette huile végétale à de nombreuses vertus et notamment celle d’être circulatoire et fluidifiante. Si on aime pas trop sa texture ou son odeur on peut la couper à 50% avec de l’Amande douce ou du Macadamia par exemple, ou toute autre huile végétale qu’on a sous la main !

En complément :

Menthe poivrée, Mentha piperata, Peppermint

 

En complément de ces massages on peut également utiliser l’hydrolat de Menthe poivrée à effet rafraîchissant. A garder au frigo pour plus d’efficacité et à pschitter directement tel quel sur vos jambes !
Effet frais garanti !!

 

 

 

Saussac_Bourgeons_Sorbier

La Gemmothérapie de son côté donne aussi de très bons résultats.
A titre personnel j’utilise volontiers l’association de bourgeons de Sorbier (Sorbus domestica) et de Châtaignier (Castanea sativa) qui fonctionne à merveille sur mes gambettes (à raison de 7 gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau) lors du plus chaud de l’été !

 


Attention :
Contre-indiqué en cas de mastoses et dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendants sans avis médical en raison de l’HE de Cyprès (voici une liste des huiles essentielles contre-indiquées)
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 10 ans
Ne pas utiliser chez les personnes avec des antécédents de convulsions et/ou allergiques aux huiles essentielles
Ne pas utiliser chez les personnes traités par anticoagulants sans avis médical
Ne pas utiliser en cas d’hémophilie !
>> Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale <<
Publicités

Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus)

L’alliée contre les jambes lourdes

Arbuste à feuilles persistantes poussant dans les garrigues et les maquis des climats méditerranéens. On l’appelle aussi arbre à mastic car sa résine (le « mastic de Chios ») est utilisée pour la réalisation d’une gomme à l’odeur prononcée. Dans l’Antiquité, cette gomme faisait office de chewing-gum. La récolte de la « larme du lentisque » se fait encore traditionnellement sur l’île grecque de Chios ou le mastic bénéficie depuis 1997 du label Appellation d’Origine Contrôlée. Le bois de couleur rosée ou ocre du lentisque est aussi apprécié en ébénisterie.

Son huile essentielle, obtenue par distillation à la vapeur d’eau des rameaux feuillés, a une odeur puissante, âpre et balsamique, presque râpeuse. Les feuilles froissées de la plante ont elles aussi cet arôme bien caractéristique.  De rendement très faible (généralement inférieur à 1kg d’huile essentielle pour une tonne de plante) en fait une huile avec un coût relativement élevé.

Pistachier lentisque (Pistacia lentiscus L.)

Attention à ne pas le confondre avec le Pistachier térébinthe (Pistacia terebinthus) ainsi qu’avec un cousin plus connu qui est le Pistachier comestible (Pistacia vera)

Propriétés principales :

L’HE de lentisque pistachier est un décongestionnant veineux, lymphatique et prostatique exceptionnel.

Il est recommandé, en association avec le genévrier et le Cyprès, en cas de jambes lourdes et pieds enflés.

Utilisé en cas de congestions et stases veineuses, hémorroïdes externes et internes, mais aussi prostatite, congestions et adénomes prostatiques. Pour les drainages lymphatiques, la résorption d’œdèmes et contre la  cellulite (en association avec la Criste marine).

On l’associe également souvent à d’autres huiles essentielles (Cyprès , Sauge sclarée par exemple) dans le soin des bouffées de chaleurs de la ménopause.

Son action antispasmodique agira sur l’aérophagie, l’aérocolie et la colite spasmodique

*****

IMG_4163

Conseil d’utilisation :

En massage local dilué dans de l’huile végétale Par voie orale (sur avis médical) une goutte dans un peu de miel, sublingual Exemples d’utilisation : Bouffées de chaleur de la préménopause et de la ménopause  (Christian Escriva : Les Huiles essentielles Corses) :

  • 65% HE de Cyprès de Provence
  • 5% HE de Lentisque Pistachier
  • 30% HE de Gattilier semences

Appliquer 3 fois par jour 3 gouttes du complexe sur le plexus solaire en cures de 3 semaines par mois. Moduler la fréquence des applications en fonction des bouffées de chaleur. Œdème cutané (Dominique Baudoux : L’Aromathérapie, édition 2001) :

  • 1 goutte HE de Menthe poivrée
  • 2 gouttes HE de Lavande vraie
  • 1 goutte HE de Lentisque Pistachier
  • 2 gouttes HE d’Hélichryse italienne
  • 3 gouttes Huile végétale

4 à 6 gouttes du mélange en application locale cutanée sur l’œdème 3 fois par jour pendant 5 jours

*****

IMG_7554

Attention : Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 7 ans Ne pas utiliser chez les personnes avec des antécédents de convulsions et/ou allergiques aux huiles essentielles

Téléchargez la fiche PDF PISTACHIER LENTISQUE (PISTACIA LENTISCUS)

>> CONSULTEZ UN MÉDECIN POUR TOUTE INDICATION THÉRAPEUTIQUE OU TOUT TRAITEMENT PAR VOIE ORALE <<

Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens)

Une huile essentielle majeure pour la circulation veineuse

Arbre d’une longévité exceptionnelle (il peut vivre plus de mille ans !) il serait originaire de la Méditerranée oriental, mais on le trouve aujourd’hui sur tout le pourtour méditerranéen à l’état sauvage mais il est aussi couramment cultivé comme plante d’ornement dans les parcs et jardins (parmi d’autres espèces de Cyprès).

On obtient l’huile essentielle de Cyprès par distillation des rameaux (avec le moins possible de bois)

Cyprès (Cupressus sempervirens)

Propriétés (principales) :

Une huile essentielle utilisée avant tout en tant que décongestionnant veineux (souvent en binôme avec le Lentisque pistachier)
Elle agit avec efficacité sur les jambes lourdes, les varices, hémorroïdes et ulcères variqueux.
Utilisée également avec une grande efficacité en tant que décongestionnant prostatique (en massage sur le bas ventre)
Utilisée également en massage contre les règles douloureuses et certains troubles de la ménopause comme par exemple les bouffées de chaleurs

Décongestionnant lymphatique elle aide dans les traitements contre la cellulite et la rétention hydrolipidique

Antispasmodique elle calme les toux spasmodiques, irritatives, sèches, coquelucheuses ou tuberculeuse

Régulatrice sudorifique

*****

Conseil d’utilisation :

En massage local dilué dans de l’huile végétale
Ajouter une ou deux gouttes dans une crème pour lutter contre l’hypersudation des mains ou des pieds

Exemple d’utilisation :

Varices / Jambes lourdes (Dominique Baudoux : L’Aromathérapie, édition 2001)

  • 2 gouttes HE de Menthe poivrée
  • 2 gouttes HE de Cyprès de Provence
  • 1 goutte HE de Lentisque Pistachier
  • 1 goutte HE d’Hélichryse italienne
  • 3 gouttes Huile végétale

4 à 6 gouttes du mélange en massage local 3 fois par jour

*****

Attention :
Formellement contre-indiqué en cas de mastoses et dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendants sans avis médical
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 7 ans
Ne pas utiliser chez les personnes avec des antécédents de convulsions et/ou allergiques aux huiles essentielles

>> Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale <<

Romarin camphré (Rosmarinus officinalis)

C’est le Romarin des sportifs

Plante bien connue en cuisine, le romarin à aussi des vertus importantes en aromathérapie !
Il en existe différents chémotypes – selon leur composant dominant – attention donc à ne pas confondre le Romarin à Camphre avec le Romarin à Cinéole ou à Verbénone !
Le camphré contient une forte quantité de cétones (le camphre), ce qui le rend plus difficile d’emploi et il est formellement interdit à la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de 7 ans.

Le romarin pousse à l’état sauvage sur le pourtour méditerranéen et le littoral atlantique, en particulier dans les garrigues arides et rocailleuses, sur terrains calcaires.
L’huile essentielle de Romarin à camphre est obtenue par distillation des rameaux fleuris

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)

Propriétés (principales) :

A faible doses c’est un cardiotonique et tonique générale
A doses plus élevées un relaxant et décontractant musculaire

C’est une excellent décontractant musculaire et il est préconisé dans le cas de courbatures, myalgies, crampes musculaires, rhumatismes, etc … mais aussi pour les douleurs localisées (raideurs musculaires et articulaires) en relation avec le stress, la contrariété, l’anxiété
Bien utile pour les sportifs, il prévient les courbatures après l’effort et décontracte
Décongestionnant veineux en cas de varices, jambes lourdes et hémorroïdes en synergie avec le Cyprès par exemple.
Emménagogue (non hormonal) il favorise les règles (aménorrhée ou oligoménorrhée)

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)2

Conseil d’utilisation :

En frictions locales dilué dans de l’huile végétale

  • En synergie avec la Gaulthérie et la Menthe poivrée vous reconstituez la base des principes actifs du « Baume du Tigre » (Michel Sommerard « Le Chemin des Arômes »)
Attention :

Irritation cutanée possible à l’état pur – toujours utiliser diluée sur la peau
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ni chez les enfants de moins de 7 ans
Ne pas utiliser chez les personnes avec des antécédents de convulsions et/ou allergiques aux huiles essentielles

>> Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale <<