Huiles essentielles et soucis de santé hormono-dépendants

Sauge sclarée (Salvia sclarea)

► Avant toute chose : il faut bien évidemment éviter toute automédication si vous êtes sous traitement ! Si vous désirez utiliser des huiles essentielles demandez conseil auprès de votre médecin !


Les huiles essentielles ne sont pas anodines
je ne le répéterai jamais assez !

Voici un sujet dont on ne parle pas assez souvent :
Leur restriction d’utilisation lorsque l’on a un souci de santé lié aux hormones.

Il est important de savoir que, suivant leur composition biochimique, certaines huiles essentielles peuvent avoir une activité dite «hormone-like», c’est à dire qu’elles vont agir sur notre organisme comme une hormone « synthétique ».
On ne le souligne pas assez souvent, mais ces huiles essentielles sont absolument à proscrire en cas de mastose, fibrome, cancer hormono-dépendant ou d’œstrogène excédentaire !

  • La Sauge sclarée (Salvia sclarea) par exemple contient du sclaréol, un alcool sesquiterpénique réputé pour avoir un fort effet hormon-like œstrogénique (Oestrogen-like) – cette huile essentielle devient de ce fait un régulateur hormonal car sa structure est voisine des hormones stéroïdes sexuelles. Et c’est précisément pour cette raison qu’elle est utilisée efficacement en aromathérapie dans le cadre de la pré-ménopause, afin de pallier à la chute des niveaux d’œstrogènes et de rendre la transition plus aisée.
    Mais c’est précisément aussi pour ces bienfaits qu’elle est hélas interdite aux femmes souffrant ou ayant souffert d’un cancer du sein ou de tout cancer hormono-dépendant.
  • Et puisqu’on est dans la famille des sauges : Même interdiction pour la Sauge officinale (Salvia officinalis) mais qui en plus – du fait de sa haute teneur en camphre et thuyone – est hautement neurotoxique et abortive et donc dangereuse ! Elle fait partie des (rares) huiles essentielles qui devraient être proscrites de tout usage !

Il s’agit donc de bien faire la différence entre ces deux Sauges !

« Alors que la sauge officinale développe une double toxicité et expose à des risques non négligeables (présence de cétones toxiques en concentration élevée), nous ne retrouvons pas du tout le même profil biochimique pour l’huile essentielle de Salvia sclarea. Riche en alcools et en esters, elle est quasiment dénuée de toute toxicité et l’on pourrait en faire un plus large usage (…) Le seul souci est de porter le même nom latin : Salvia »
(Extrait de la lettre du NARD N°35)

 

Fenouil_lautrejardin_blog

  • Autre composant fortement Œstrogène-like à proscrire absolument en cas de problème hormono-dépendant : l’anéthol.
    C’est lui qui donne ce goût bien spécifique à l’anis et au fenouil et que l’on retrouve par conséquent dans les huiles essentielles d’Anis vert (Pimpinella anisum), de Fenouil (Foeniculum vulgare), de Badiane/Anis étoilé (Illicium verum) mais aussi de Ravensare anisé (Ravensara anisata ).
  • Ensuite il faut aussi être très vigilant avec la grande famille des sesquiterpénols qui de part leurs qualités oestrogène-like, aident également à réguler le système hormonal féminin.
    Il ne s’agit pas de bannir toutes les HE qui contiennent parfois une partie infime de ces composants dans leur profil chimique, mais bien celles qui en sont principalement constitués, avec une attention particulière au Viridiflorol qui est présent dans le Niaouli (Melaleuca quinquenervia), une huile essentielle connue pour ses propriétés de radioprotectrice cutanée en cas de radiothérapie.
    Vigilance donc lors de traitement d’un cancer hormono-dépendant on lui préférera l’HE de Tea Tree/Arbre à Thé (Melaleuca alternifolia) qui donne de très bons résultats de protection aussi !

Cyprès (Cupressus sempervirens)

  • Dans la même famille biochimique on trouve également le Cédrol présent en grande quantité dans les Cupressacées comme le Cèdre de Virginie (Juniperus virginiana ) ou le Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens) et, en quantité moindre, dans le Genévrier commun (Juniperus communis), ainsi que le patchoulol que l’on retrouve dans le Patchouli (Pogostemon patchouli).
  • Enfin citons également la Camomille Matricaire (Matricaria recutita ) qui est oestrogen-like ainsi que le Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis – ct verbénone ) – qui en tant que régulateur endocrinien est contre-indiqué.

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)2

Notez que ces restrictions s’appliquent également aux Hydrolats des plantes citées – bien qu’ils soient beaucoup moins concentrés en principes actifs que les huiles essentielles. Mais un hydrolat est souvent utilisé en traitement de fond sur des durées plus longues que les huiles essentielles.
Dans le doute il est toujours mieux de s’abstenir !

Notons enfin qu’il est également mieux d’éviter toute utilisation des huiles végétales d’onagre et de bourrache qui sont également des phyto-oestrogènes !

Cette énumération n’est pas exhaustive.
Je n’ai traité ici que les huiles essentielles les plus couramment utilisées – aussi si vous avez d’autres suggestions n’hésitez surtout pas à laisser un commentaire !

Sources

Publicités

62 réflexions sur “Huiles essentielles et soucis de santé hormono-dépendants

  1. Quelles huiles essentielles peut on appliquer sur la peau après une mastectomie sur cancer hormonodependanti …En application locale et massage our drainage.merci

    • Bonjour Sadaoui. Déjà – avant tout – il serait bien de diluer les HE dans de l’huile végétale de calophylle car elle aura un effet sur la circulation. Ensuite on peut y mélanger l’une des HE suivantes : Famonty, Issa, Lentisque pistachier, Hélichryse italienne (ce sont quatre HE qu’une amie qui est dans le même cas utilise régulièrement) Mais surtout demandez conseil à un thérapeute qualifié avant.
      Belle journée à vous

  2. Je viens de relire, oui la question posée pour l huile végétale de nigelle ou cumin noir m intéresse avez vous svp madame une idée sur ce produit?passez une belle journée ef merci de répondre à toutes, cela fait du bien!

    • Hélas je ne saurai me prononcer sur la Nigelle car je ne connais pas assez cette huile pour donner un avis/conseil pertinent sur ce sujet délicat – mais je vais essayer de creuser et si je trouve je reviendrai vous en parler 🙂
      Belle journée

  3. Bonjour, vraiment ravie de trouver un espace, avec des informations claires et rassurantes, on est déjà perdue pendant le cancer le après cancer n est pas mieux, et avoir des informations aide énormément, je vous remercie beaucoup pour votre aide précieuse, je vais devoir arrêter mon eau de toilette au patchouli! Rire mais pour la bonne cause, cordialement nathalie

    • Merci Nathalie ! Je m’efforce d’informer dans la mesure de mes compétences donc si ça peut aider certaines j’en suis vraiment ravie !! … après il restera toujours des questions sans réponses claires (je pense à la fameuse Menthe poivrée notamment …..).Mais je suis pour le « dans le doute s’abstenir » c’est toujours plus sûr – donc même si probablement votre eau de toilette contient très peu de patchouli …. il vaut peut-être mieux en changer ? Sauf si c’est du Patchouli de synthèse évidemment – dans ce cas je ne pense pas qu’il y ait de danger 🙂
      Belle journée à vous – Pascale

  4. Bonjour. C’est dommage que certains déconseillent la menthe poivrée et d’autres non… je l’utilise depuis des années car migraineuse, mais ayant eu un cancer hormono dépendant je ne sais plus si je dois l’utiliser … Quelle huile pourrait la remplacer?
    Et merci pour votre site.

    • Oui c’est assez confus en fait et c’est bien dommage … je sais que ma maman l’utilise toujours régulièrement même après avoir eu un cancer du sein mais les avis divergent à son sujet. Un vrai dilemme et je n’ai jamais réussi à avoir une réponse claire nette et précise là dessus malheureusement 😦
      Je ne sais quoi vous conseiller par contre – hormis peut-être la lavande vraie ?
      Désolée de ne pouvoir vous aider mieux que ça …..

      • Merci de m’avoir répondu si vite. C’est tout à votre honneur car de nombreux sites proposent de laisser des commentaires et ne répondent jamais… Bonne journée.

      • Mais non c’est tout à fait normal Marie ! Désolée de ne pouvoir vous aider plus … Belle journée à vous aussi merci

  5. J’ai lu que les huiles de lentisque pistachier ne contenaient pas toutes du viridifloral, contre indiqué en cas de cancer hormono dépendant. J’utilise celle de pranarom. Les HE sont efficaces dans le cadre des maladies d’hyperperméabilite capillaire mais hélas souvent contre indiquées dans les cancer hormono dépendant. Merci pour votre réponse. Malgré mes livres Wilhem et Baudoux, je suis dans le « bleu » !

    • En effet la composition d’une HE peut varier selon sa provenance – d’où l’importance de savoir d’où proviennent les HE que l’on utilise ! Je n’ai malheureusement pas la chromatographie de celui que j’ai à la Cabane mais ce dont je suis certaine est que sa provenance et Corse. Si je me fie à l’excellent ouvrage de Chrsitian Escriva sur les HE Corses il ne contiendrait pas de Viridiflorol. Franchomme n’en mentionne pas non plus.
      Mais peut-être serait-t-il intéressant (et rassurant pour vous) de poser la question directement à Christian Escriva du Gattilier (helichrysum@orange.fr) qui saura probablement vous répondre bien plus en détail que moi sur le sujet ?
      Belle journée à vous

    • Bonjour, non personnellement je ne la mets pas dans la catégorie à proscrire, mais en cas de doute demandez quand même conseil à votre médecin aromathérapeute.

      • Merci de votre réponse. Personne ne la proscrit mais beaucoup s’accordent à dire qu’elle a des propriétés hormonales… Donc par principe de précaution il n’est probablement pas possible de l’utiliser.

        Mais ce n’est écrit nulle part !

      • Je vous remercie pour cet article intéressant, mais franchement j’en suis au point de départ, je ne comprends toujours pas si c’est défendu ou pas, en cas de cancer hormono dépendant s’entend bien.

      • C’est pas toujours évident de faire le tri je sais … j’ai essayé de lister les principales dans cet article – ensuite la seule chose que je puisse vous conseiller et que si vous avez le moindre doute sur une HE évitez-là pour le moment le temps d’avoir une réponse claire et précise de la part d’un thérapeute compétent.

      • Merci et bon w/e & compliments pour le site et votre réactivité ! Souvent les administrateurs ne prennent pas le temps de répondre et on se demande bien pourquoi ils autorisent les commentaires !!! Bye

      • Merci ça fait plaisir 🙂
        Je trouve que c’est la moindre des politesses … mais il m’arrive parfois aussi de tarder un peu si je ne vois pas les messages de suite … Beau weekend également merci

  6. bonjour, ayant un cancer hormono dépendant, je sais que je ne dois pas prendre de menthe poivrée, mais puis je prendre la menthe des champs pour des problèmes digestifs ? merci.

    • Bonjour, si la menthe poivrée vous est proscrite mieux vaut éviter les autres menthes je pense. Le plus prudent serait de demander à votre naturopathe/aromathérapeute.

  7. bonjour
    ayant un cancer du sein hormono dépendant je sais qu’il faut éviter les HE oestrogene like mais faut il éviter les cortisone like comme la sarriette ou l’origan ?
    je suis sujette aux cystites à répétition et les utilisais, que me conseilleriez vous du coup
    merci
    cathy

    • Bonjour Cathy – Du moment qu’il n’y a pas d’interférence avec un traitement prescrit par votre médecin il n’y à mon avis aucun problème pour ces HE – très efficaces sur les cystites en effet !

  8. bonjour ,je viens d’utiliser le Niaouli pendant une semaine ,ne sachant pas qu’il etait oestrogene -like. J’ai eu un cancer du sein il y a 10 ans et je suis completement paniquée depuis hier en vous lisant .Est il reelement oestrogene-like car cela n’est pas ecrit dans tous les livres lus depuis ,
    Merci de votre reponse

    • Bonjour Claudine – non pas de panique !! S’il a été utilisé juste une semaine aucune panique à avoir …. par contre à l’avenir essayez de l’éviter car pour moi elle fait clairement partie des « bannies » dans votre cas à cause de sa teneur en Viridiflorol.

  9. Bonjour, merci pour toutes ces infos qui nous permettent de nous prendre en charge. Que pensez-vous de l’huile de nigelle dans le cas d’un cancer du sein hormono dépendant?
    D’avance merci

    • Oups je suis désolée Nathalie de ne pas avoir répondu à votre commentaire …..il est passé à travers les mailles du filet car début janvier j’ai eu une période très difficile – je m’en excuse.
      Je ne saurai me prononcer sur la Nigelle car je ne connais pas assez cette huile pour donner un avis/conseil certain – mais je vais essayer de creuser 🙂
      Encore désolée pour cette réponse tardive …. belle journée à vous

  10. Bonjour,

    j’utilise bcp les HE et je suis à la recherche d’un mélange contre la cellulite. Malheureusement les recettes que je lis contiennent cédre , genevrier , cyprès . Ayant eu un cancer hormono dépendant je ne peux pas les utiliser . Par quoi puis je les remplacer ? Vous citer le cèdre de virginie mais qu’en est il du cèdre de l’atlas ?merci d’avance

    • Bonsoir Gaetane,
      J’ai pour principe de dire : Dans le doute … il vaut mieux s’abstenir.
      Je ne puis vous l’affirmer pour le Cèdre de l’Atlas ?
      Et donc si quelqu’un d’autre à une réponse positive ou négative ?
      En anti cellulite peut-être chercher du côté de la Criste Marine ?
      Désolée de ne pas pouvoir vous aider d’avantage

    • Bonjour Sandra
      Je dois avouer que je ne connais pas cette HE et qu’elle ne figure pas dans mes ouvrages de référence …. et donc je ne me permettrai pas de vous donner un avis.
      Beau dimanche

  11. bonjour
    Julien Kaibeck pour santé nature innovation a écrit sur les déodorant naturel, mais évoque l’huile essentielle de Palmarosa en temps que hormono-like … Danièle festy la propose pourtant en tant que déodorant et je n’ai trouvé sur le net aucune autre allusion pour la palmarosa… Auriez-vous un avis ?
    merci pour votre réponse

    • Bonsoir Florence
      A ma connaissance il ne l’est pas non et je n’ai jamais vraiment vu des mises en gardes dans ce sens dans ma littérature (Franchomme, Baudoux,… ) mais peut-être demander plus d’informations à Julien Kaibeck sur son avis ?
      Belle soirée à vous

      • merci pour cette réponse, et malheureusement, Julien Kaibeck ne répond pas à aux questions car plusieurs autres personnes lui ont déjà demandé des précisions, mais il n’y a aucune réponse… ce qui est bien dommage. Encore merci pour votre réponse.
        cordialement

      • Ah oui c’est bien dommage car j’aurai bien aimé connaître son avis …. je pensais qu’il était plus à l’écoute et disponible que ça … je trouve ceci pas très professionnel 😦
        Avez-vous un lien vers cet article que vous citez svp Florence ?
        Cordialement

  12. Bonjour. Est-ce que les colorations végétales pour cheveux sont aussi du coup «dangereuses» ? Je vais régulièrement chez la coiffeuse et elle utilise la marque Marcapar qui est une des meilleures. Mais maintenant j’ai un gros doute en cas de soucis hormonodependants.

  13. bonjour, j’utilisais assez couramment les huiles essentielles en m’aidant du livre de D Festy, mais j’ai été opérée d’un cancer du sein hormono dépendant et du coup j’ai retiré toutes les huiles hormon like à priori mais ça en fait vraiment beaucoup, notament le citron, la menthe poivrée , le thé tree et l’origan . Ces HE ne sont pas dans votre liste à éviter, est ce que je peux les utiliser ? y »a til des hormon like dans le bon sens ou dans le mauvais sens dans le cas d’un cancer hormonodépendant ? je suis sujette aux cistites et l’origan m’aidait bien puis en prendre sans crainte ?
    je vous remercie

    • Bonjour cathy – à ma connaissance non aucun problème avec ces trois huiles essentielles. Mais le mieux – dans le doute – serait de demander confirmation à votre aromathérapeute.

  14. Pingback: Un peu de légèreté pour des jambes lourdes | La Cabane aux Arômes de Pescalune

  15. bonjour
    ayant eu un cancer hormono dépendant il y a 2ans1/2, je me retrouve maintenant avec une stéatose hépathique non alcoolique
    j ai lu qu il fallait prendre des HE de citron, de carotte et de romarin avb
    or j ai lu que la carotte était déconseilé pour les personnes ayant eu un cancer et la le romarin pour les cancer hormonodépendant
    par quoi puis je les remplacer
    merci

    • Bonjour Christine
      Je n’ai pas connaissance d’une interdiction concernant l’utilisation de l’HE ou Hydrolat de Carotte sauvage en cas de cancer ? Pour le romarin verbénone en revanche c’est interdit oui !
      Mais le mieux serait de demander conseil à un naturopathe confirmé.

  16. Bonjour
    Merci pour votre site et pour l astuce contre les bouffées de chaleur a la menthe poivrée.
    Je vais essayer avec plaisir car mon medecin m a laissé sans rien depuis 2 ans en me disant que venant d une famille a cancers il n y avait rien a prendre pour moi.
    Par contre j utilise un gel fait maison avec huile essentielle et hydrolat de cyprès, HE callophyle car je souffre de jambes « impatientes » (et bouffées de chaleur qui me reveillent la nuit). Par quoi dois je remplacer le cypres a votre avis ?
    Je bois aussi 2 fois par jour des infusions de romarin et de thym frais de mon jardin que l on m avait conseillé pour me remonter n etant pas d une santé très forte.
    Dois je arreter cette infusion que j apprecie énormément ?
    Avec mes remerciements pour vos réponses.
    Cordialement.
    Véronique

    • Bonjour Véronique
      Oui moi j’ai de bons résultats avec l’hydrolat de Menthe poivrée – à pschitter dès que le besoin s’en ressent 😉
      Pour les « impatientes » je viens de voir dans un livre de Danièle Festy une formule avec Lavande officinale (1gt), Marjolaine (2gt) et Cyprès (3gt) dans un macérat d’Arnica (1c à soupe).
      En laissant de côté le Cyprès vous pourriez peut-être essayer juste avec un mélange de Lavande off. et Marjolaine à coquille par exemple (en gardant la Calophylle comme support) ?
      Quand aux tisanes je ne pense pas qu’elles posent problème.
      Sinon voir avec un naturopathe qui pourra vous donner d’autres pistes 😉
      Bonne journée
      Pescalune

  17. A la découverte des huiles essentielles principalement pour l’élaboration de mes propres produits cosmétiques et ayant été atteinte d’un cancer hormono dépendant en 2011 je vous remercie pour ces précieuses informations. J’essaye de dresser une liste des huiles et hydrolats a éviter et j’ai un doute concernant la camomille. Pourriez-vous m’aider svp ?
    Merci d’avance
    Delphine

    • Bonjour Céline,
      Comme indiqué dans cet article à titre personnel je les déconseille.
      Il existe nombre d’autres huiles végétales qu’on peut utiliser sans problème … donc dans le doute s’abstenir 😉

      • Tout d’abord merci pour tous ces renseignements concernant les HE dont il est quasiment impossible de trouver des contre-indications claires sur le web. Souffrant du mal des transports j’aimerais pouvoir utiliser les huiles essentielles de basilic exotique, d’estragon et de menthe poivrée. Plusieurs sites disent qu’ils sont hormone-like, d’autres ne le disent pas. Ayant eu un cancer hormono-dépendant je ne sais quoi penser. Merci d’une réponse qui m’éclaire.

  18. Pingback: Huiles essentielles et leurs bienfaits pour la peau | La Cabane aux Arômes de Pescalune

  19. bonjour, hyper sensible aux oestrogènes depuis toujours ( chimiques et végétaux), à savoir: très importants oedèmes(lymphoedèmes) membres inférieurs après 15à21 de jours de traitement et essouflement++alors que sportive!!…..pourtant les bouffées de chaleur me dérangent beaucoup surtout en société. quels sont vos conseils. merçi beaucoup de votre réponse

    • Bonjour Charline,
      A titre personnel j’ai testé l’hydrolat de Menthe poivrée avec succès sur les bouffées de chaleurs la nuit. Un pschitt ou deux sur le thorax et directement dans la bouche et ça passait.
      En société c’est peut-être plus difficile à appliquer, mais peut-être tester en spray buccal en le mettant dans un petit vaporisateur de sac ?
      Mais parlez-en avant tout à votre médecin traitant par rapport à vos allergies !

  20. Pingback: Les Romarins en Aromathérapie | La Cabane aux Arômes de Pescalune

  21. Pingback: Huiles essentielles et soucis de santé h...

Envie de laisser un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s