Pour passer une nuit de rêve

Voilà une petite recette aroma ultra simple que j’utilise – quand la nécessité s’en fait ressentir – depuis une bonne dizaine d’années sans m’en lasser. Et je passe des nuits de rêve ….. !

Recette Huile Dodo - La Cabane aux Arômes de Pescalune

Pour 10ml d’HV je mets environ 4-5 gouttes de Mandarine
2 gouttes de Géranium bourbon et Myrte vert
et 1 goutte de Ylang Ylang (selon si on aime ou pas son odeur on peut aussi ne pas en mettre …)

Petit massage avec quelques gouttes du mélange sur les poignets et/ou le plexus solaire et au dodo !
Bonne nuit !

Publicités

Le Bois de Rose de Guyane (Aniba rosaeodora)

Bois de Rose Cirad

Avant tout chose il est très important de faire la différence :

Celle qui nous intéresse ici : l’huile essentielle de Bois de rose utilisée en parfumerie : elle provient d’un arbre de la famille des lauracées, originaire d’Amazonie et de Guyane : Aniba rosaeodora Ducke. Elle est extraite principalement du bois très parfumé de cet arbre, mais toutes les parties de la plante peuvent être distillées.
En ébénisterie, le nom «Bois de rose» correspond, entre autres, à des arbres du genre Dalbergia (dalbergia variabilis ou dalbergia frutescens p.ex.), très utilisés au 18e siècle en marqueterie. Il a ensuite été attribué par extension (et abus de langage) à plusieurs espèces du genre Dalbergia, de la famille des fabacées. Notamment Dalbergia maritima, aussi nommé bois de rose ou «faux rose» de Madagascar, arbre qui est malheureusement victime d’un gros trafic et de déforestation intense sur cette île et Dalbergia sissoo, le «Bois de rose» d’Inde orientale. Plusieurs espèces sont également protégées par l’UICN.
L’imprécision du terme «bois de rose» vient en particulier du terme anglais « rosewood » désignant la famille des palissandres constituée de plusieurs variétés de Dalbergia, dont l’aspect est généralement très différent du bois de rose, mais aussi d’une certaine difficulté à identifier précisément les espèces réellement utilisées au 18è siècle.

Mais revenons à notre Aniba rosaeodora Ducke :
Cette espèce a été largement surexploitée en Guyane dès 1875. Elle a été récoltée dans de telles proportions que ses populations naturelles se sont épuisées. Classée espèce en danger sur la liste rouge de l’UICN cette situation a conduit à l’interdiction de son exploitation en 2001 (arrêté ministériel 09/04/2001). Cette espèce est donc inscrite sur la liste des espèces protégées en Guyane et à une grande échelle sur l’annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).
Des travaux de recherche sur sa mise en culture ont mis en évidence qu’il était possible d’envisager une gestion durable du bois de rose à partir de la mise en place de plantations sur le sol guyanais. C’est ainsi qu’est né le projet «Anib@rosa», animé par le Cirad et co-financé par le FEDER

Grâce à ce projet il existe une traçabilité permettant de certifier que les bois exploités proviennent bien de plantations et non des aires naturelles pour être en accord avec la réglementation !

Bois de Rose Cirad2

Il résulte de ce projet un produit de grande qualité (très haut rendement en linalol lévogyre (*) – plus que n’importe quelle autre HE de Bois de Rose amazonienne !) issu d’une filière à transparence totale qui participe à la gestion durable d’une ressource naturelle mais aussi la création d’emplois et de retombées économiques favorisant le dynamisme local, ainsi que la promotion du patrimoine culturel guyanais.

(*) Chantraine (Chantraine, J.M., Dhenin, J.M., Moretti, C.) dans Chemical Variability of Rosewood (Aniba rosaeodora Ducke) Essential Oil in French Guiana. 2009, The Journal of essential oil research. 21(6) : 486-495. ) a mis en évidence l’exceptionnelle qualité de l’huile essentielle de bois de rose provenant de Guyane, du fait de sa haute teneur en linalol lévogyre.

C’est pour toutes ces raisons – en accord avec nos convictions – qu’à La Cabane aux Arômes nous avons choisi cette filière durable qui soutient le reboisement et la création d’emploi en Guyane !

Huile essentielle de Bois de Rose de Guyane


Propriétés et utilisations de l’huile essentielle de Bois de Rose :

L’huile essentielle de bois de rose est l’une des meilleures amies de la peau !
Puissant régénérateur tissulaire utilisée en cosmétique pour ses propriétés régénératrices et anti-rides elle excelle dans ce domaine pour tout type de peau – c’est une huile essentielle «haut de gamme», un ingrédient de choix pour lutter contre les rides, les peaux fatiguées et irritées, mais aussi contre les vergetures, l’eczéma et l’acné. D’une grande tolérance cutanée, le Bois de Rose adoucit la peau, la raffermit et aide à la cicatrisation.

« Au quotidien, 1 goutte de Bois de rose dans votre crème de jour préviendra l’apparition de rides et stimulera la régénération du tissu cutané »
(D.Baudoux, L’aromathérapie)

C’est aussi un excellent tonique lymphatique (idéal en drainage lymphatique en synergie avec le Palmarosa (Cymbopogon martinii))

Très riche en Linalol (plus de 90%), elle développe des propriétés anti-infectieuses, antivirales et antibactériennes qui stimulent vos défenses immunitaires.
Très efficace par exemple sur les cystites (idéalement en synergie avec Palmarosa (Cymbopogon martinii) / Hélichryse faradifani (Helichrysum faradifani)), les infections ORL (otites, sinusites, laryngites) ou bronchopulmonaires (bronchites aiguës ou chroniques), les mycoses, etc.

Et pour terminer cette huile essentielle est aussi très efficace contre le stress et les dépressions, et d’une aide précieuse pour le confort et la détente de l’esprit.

Deux nouvelles Zingibéracées dans notre gamme d’HE malgaches

Elles sont de la même famille botanique et complémentaires toutes les deux : La Maniguette fine (Aframomum angustifolium) et le Gingembre papillon (Hedychium coronarium)

Tout d’abord la Maniguette fine (Aframomum angustifolium) dont le nom malgache est Longozakely – l’huile essentielle du soir

Asterale_Maniguette

Grande herbe de la famille de Zingibéracées pouvant atteindre deux mètres, la Maniguette fine développe à sa base une fleur de couleur rouge comme son fruit qui contient une pulpe douce et une graine épicée

Fruitée et sucrée, la fragrance de la Maniguette fine n’a aucun comparatif en aromathérapie. En olfaction cet arôme semble nous envelopper, nous pénétrer avec une grande douceur. L’huile essentielle de Maniguette fine nous rassemble, permet de ramener à nous-mêmes et d’effectuer un travail d’intériorisation.

Employée le soir, la Maniguette fine induit le sommeil, favorise l’endormissement, adoucit les rêves et réduit les cauchemars. L’usage olfactif et cutané en faible quantité suffit amplement pour bénéficier de son action. Ouvrir le flacon, respirer calmement et profondément plusieurs fois, ensuite appliquer une goutte sur la face interne d’un poignet puis masser avec l’autre poignet.

Huile du cocooning, la Maniguette fine est un soin raffiné pour renouer avec soi-même après une journée de travail par exemple ou après une période de bouleversement sentimental ou de déprime. L’huile essentielle de Gingembre papillon semble parfaitement la compléter. Celle-ci sera utilisée de préférence le matin et en début de traitement, la Maniguette fine le soir et lors des journées de détente.

L’Huile essentielle de Maniguette fine est obtenue par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic en inox des feuilles de Aframomum angustifolium. Plantes cueillies et distillées dans l’Est des Hautes Terres de Madagascar (réserve de Vohimana gérée par l’ONG l’Homme et l’Environnement, région de Moramanga).

Huile essentielle analysée par chromatographie en phase gazeuse par le Service Central d’Analyse du CNRS.
Maniguette finePrincipaux composants analysés en % :
ALPHA PINENE 5,77
SABINENE 1,74
BETA PINENE 45,62
TRANS PINOCARVYL ACETATE 1,53
CIS PINOCARVYL ACETATE 5,06
MYRTENYL ACETATE 4,33
TRANS BETA CARYOPHYLLENE 19,73
ALPHA HUMULENE 2,06
OXYDE CARYOPHYLLENE 1,32

(© Simon Lemesle, extrait du livret  » Huiles essentielles et Eaux florales de Madagascar, guide pratique d’une aromathérapie innovante, 2ème édition « )

*****

Le Gingembre papillon (Hedychium coronarium) appelé Longozabe en malgache – l’huile essentielle du matin

Asterale_Gingembre papillon

De la famille des Zingibéracées, c’est une grande herbacée pouvant dépasser les deux mètres. Sa floraison en épi terminal se distingue par sa finesse et sa délicate fragrance jasminée.

L’huile essentielle obtenue par la distillation des feuilles agit de façon très équilibrée sur le système nerveux. Pour les personnes au tempérament dépressif ou manquant de repères et de confiance en eux, le Gingembre papillon apporte un soutien idéal. Réconfortant, motivant et permettant d’affirmer sa personnalité il pourra être utilisé tous les matins en appliquant une à deux gouttes sur les poignets.

Huile essentielle protectrice et anti-stress, elle convient aux personnes trop soucieuses du quotidien, du matériel. Employé en massage ou olfaction, le Gingembre papillon conduit à un profond sentiment de repos intérieur mais nous pousse à la connexion avec le monde extérieur. Son effet libérateur reste contenu par le principe terrestre des plantes de la famille des Zingibéracées.

Sans agressivité, elle est bien tolérée par la peau, elle peut être appliquée pure sur la face interne des poignets, en massage diluée dans une huile végétale le long de la colonne vertébrale par exemple ou simplement par voie olfactive. Avec des rendements de distillation très faibles c’est une huile rare, précieuse et intrigante.

Bien qu’apparaissant totalement éloigné du principe digestif des plantes de sa famille, le Gingembre papillon peut s’appliquer au massage pour soulager les flatulences seul ou en association avec le Gingembre frais.

L’Huile essentielle de Gingembre papillon est obtenue par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic en inox des feuilles de Hedychium coronarium var flavescens. Plantes cueillies et distillées dans l’Est des Hautes Terres de Madagascar, région d’Ambatodrazaka.

Huile essentielle analysée par chromatographie en phase gazeuse par le Service Central d’Analyse du CNRS.
HE_Gingembre_papillonPrincipaux composants analysés en % :
ALPHA PINENE : 19,47
BETA PINENE : 49,79
ALPHA PHELLADRENE : 1,44
PARA CYMENE : 4,45
LIMONENE : 1,4
1,8 CINEOLE+BETA PHELLADRENE : 2,47
GAMMA TERPINENE : 3,2
TRANS BETA CARYOPHYLLE : 5,79
OXYDE CARYOPHYLLENE : 1,11

(© Simon Lemesle, extrait du livret  » Huiles essentielles et Eaux florales de Madagascar, guide pratique d’une aromathérapie innovante, 2ème édition « )