Huiles essentielles et leurs bienfaits pour la peau

Afin d’y voir un peu plus clair dans les indications des Huiles essentielles en cosmétique et soins de la peau en général j’ai fait un petit récapitulatif (non exhaustif bien évidemment) de leurs propriétés selon mes principaux livres de références.
La liste a été faite majoritairement avec les livres de Baudoux, Franchomme et Lydia Bosson :

Sans titre

Et n’oubliez pas que certaines huiles essentielles peuvent être photosensibilisantes (PH) donc à éviter avant exposition au soleil et d’autres peuvent être hormone-like et donc à bannir en cas de problèmes hormono-dépendants tels que par exemple le cancer du sein !

A vous de choisir … selon votre type de peau, ses problèmes éventuels mais aussi selon vos affinités olfactives ! Il est évidemment bon d’alterner afin d’éviter une accoutumance et de profiter pleinement des bienfaits de chaque huile essentielle.

► Personnellement mes chouchous sont le Bois de Rose, le Géranium bourbon, le Palmarosa et le Ciste.


Benjoin de Sumatra (Styrax benzoe, oléorésine)
Dermatoses, acné, eczéma, psoriasis, plaies, brûlures, engelures

Bergamote (Citrus bergamia, zeste) PH
Acné, eczéma, psoriasis, séborrhée +++

Bois de Rose (Aniba rosaeodora, bois)
Régénératrice tissulaire ++, mycoses cutanées, acné, escarres, rides ++, vieillissement cutané, peau dévitalisée, psoriasis
« Dans une crème de jour elle préviendra l’apparition des rides et stimulera la régénération du tissu cutané » selon D. Baudoux

Bois de Santal (Santalum album, bois)
Rides, couperose, peau fatiguée et enflammée, démangeaisons cutanées, certains eczémas, sur le psoriasis il agit en antiseptique et anti-inflammatoire, décongestionnant, calmant, régénérateur de la peau

Camomille romaine (Chamaemelum nobile, herbe fleurie)
Eczéma, psoriasis, coupure, acné, dermatite, couperose, peau sensible et enflammée.
« Dans une crème de jour elle atténuera toutes les irritations des peaux très sensibles » selon D. Baudoux

Camomille romaine (Anthemis nobilis)

Camomille allemande ou matricaire (Matricaria recutita, fleurs)
Dermatoses, plaies infectées, eczéma +

Carotte sauvage (Daucus carota ssp. maximus, semences)
Eczéma, furoncle, couperose +
Raffermit et donne bonne mine

Carotte cultivée (Daucus carota ssp. sativa, semences)
Eczéma, furoncle, couperose +, acné, taches de vieillesse, anti-âge, peau dévitalisée, rides
« Dans une crème de jour elle lutte contre certains troubles vasculaires bien visibles telle que la couperose » selon D. Baudoux

Cèdre de l’Atlas (Cedrus atlantica, bois)
Lipolytique +++, cicatrisant, cellulite +++, rétention hydrolipidique ++, plaie
Eczéma, infections de la peau (aussi d’origine allergique), régénérant cellulaire, œdèmes (il active la circulation sanguine et lymphatique)

Cèdre de l’Himalaya (Cedrus deodora, bois)
Lipolytique +++, Cicatrisant, cellulite +++, rétention hydrolipidique ++
Eczéma, infections de la peau (aussi d’origine allergique), régénérant cellulaire, œdèmes (il active la circulation sanguine et lymphatique)

Céleri cultivé (Apium graveolens dulce, semences) PH
Antipigmentaire  « Taches de vieillesse » (taches pigmentaires) ++
« Dans une crème nourrissante sur les tâches pigmentaires elle atténuera progressivement leur présence disgracieuse« selon D. Baudoux

Ciste ladanifère (Cistus ladaniferus, rameau feuillé)
Cicatrisante +++, coupures, acné, plaies infectées +++, vieillissement cutané, rides ++++
Cicatrisant et régénérateur de la peau extrêmement puissant.
Dermatites, eczéma, psoriasis, peau fatiguée, dévitalisée et ridée
« Dans une crème de jour ou de nuit elle ralentira la formation des rides et le vieillissement précoce de la peau. » selon D. Baudoux
« Pour prévenir les rides, ajouter quelques gouttes d’HE dans votre crème de beauté » selon Lydia Bosson

Ciste (Cistus_ladaniferus)

Citron (Citrus limonum, zeste) PH
Couperose, cellulite, eczéma sec

Criste marine (Crithmum maritimum, parties aériennes)
Rétention hydrolipidique, cellulite ++, raffermissante, régénérante

Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens var. stricta, rameaux)  
Rétention hydrolipidique, cellulite, traitement des peaux grasses, couperose, peau mal irriguée, vivifiant, raffermissant, stimulant, astringent majeur,
« Pour apaiser la couperose, ajouter une goutte d’HE dans la crème de jour« selon Lydia Bosson

Encens (Boswellia carterii, résine)
Rides, peau asphyxiée : régénérant, raffermissant, cicatrisant
« Pour combattre le vieillissement de la peau et réduire les rides, ajouter l’HE dans une crème de beauté » selon Lydia Bosson

Epinette noire (Picea mariana, aiguilles)
Acné et eczéma sec, psoriasis, mycoses cutanées

Genévrier des Montagnes (Juniperus communis var.montana, baies et rameaux)
Impuretés de la peau suite à des toxines stockées dans l’organisme, dermatoses : antiseptique, astringent, raffermissant.
Peaux grasses, cellulite, séborrhée du cuir chevelu

Genévrier commun (Juniperus communis, baies et rameaux)
Impuretés de la peau suite à des toxines stockées dans l’organisme, dermatoses : antiseptique, astringent, raffermissant, cellulite

Genévrier de Virginie (Juniperus virginiana, bois)
Acné, psoriasis, dermatite, séborrhée, cellulite

Géranium Bourbon ou Rosat (Pelargonium x asperum, feuilles) 
Plaies, brûlures, coupures, gerçures, dermatoses, acné, eczéma, impétigo, couperose, psoriasis, purpura, tonique astringent cutané +++
Infections cutanées, régénérateur cutané majeur, détoxiquant, peau dévitalisée.
Hydrate l’épiderme et redonne souplesse et douceur. Peau flétrie et dévitalisée, peau sèche et irritée

640px-Rose_Geranium (2)

Gingembre (Zingiber officinale, rhizôme)
Stimule la croissance des cheveux dans l’alopécie ou la chute des cheveux

Gingergrass (Cymbopogon martinii var. sofia, herbe)
Acné à staphylocoque blanc, eczéma sec et suintant +

Hélichryse italienne (Helichrysum italicum, sommités fleuries)
Erythrose, couperose, plaies, hématomes, astringente, cicatrisante +++, crevasses, cicatrice, vieillissement cutané,  coups de soleil
Affections de la peau, psoriasis, acné extrême : antibactérien, désinfectant, cicatrisant, régénérateur de la peau.

Immortelle, Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) (2)

Laurier noble (Laurus nobilis, feuilles)
Peau grasse, acné, furoncle, psoriasis, escarres, mycoses cutanées, tonique pour le cuir chevelu il stimule la croissance des cheveux

Lavande vraie (Lavandula angustifolia, sommités fleuries)
Dermatoses infectieuse, allergique, cicatricielle. Plaies, brûlures, prurits ++, acné, eczéma, psoriasis, escarre, couperose +++
Régénératrice cutanée, cicatrisante puissante +++, peau dévitalisée, sensible et sèche, coup de soleil
Allergies de la peau, peaux sensibles : anti-inflammatoire, légèrement antiseptique, cicatrisant, régénérant, légèrement anticoagulant.

Lavande aspic (Lavandula latifolia cineolifera, sommités fleuries)
Brûlures sévères ++++, acné suintant ++ pied d’athlète +, plaies atones, psoriasis, escarres, crevasses, eczéma sec, infections de la peau, dermites, mycoses, acné: viricide, bactéricide, fongicide, analgésique.
Cicatrisant et régénérateur de la peau extrêmement puissant.

Litsée citronnée (Litsea citrata)
Acné, peau très grasse +++, mycoses de la peau

Mandarine (Citrus reticulata, zeste) PH
Cellulite ++, peau sèche +++,  traitement des peaux grasses, séborrhée, acné

Manuka (Leptospermum scoparium, feuilles et branches)
Problèmes cutanés, acnés, eczémas, herpès, mycoses, psoriasis, zonas : fongicide majeur, cicatrisant

Myrte vert (Myrtus communis cineoliferum, feuilles)
Tonique et astringente cutanée +++, psoriasis, acnés, peau dévitalisée, irritée, enflammée, peau ridée +++, mal irriguée, grise, manquant d’éclat.
Peau grasse, peau fatiguée, contre les pellicules et la séborrhée du cuir chevelu. Tonique et revigorante pour le cuir chevelu.
« Dans une crème de jour ou antirides elle renforcera visiblement cette action astringente recherchée. »  selon D. Baudoux

Myrte (Myrtus communis)2

Nard de l’Himalaya (Nardostachys jatamansi, racines)
Allergies de la peau, dermatites, psoriasis : apaise, nourrit les tissus

Néroli (Citrus aurantium var. amara, fleurs)
Anti-âge – Idéal pour peaux vieillissantes ou sensibles. Prévient l’apparition de rides.

Niaouli (Melaleuca quinquenervia cineolifera, feuilles)
Psoriasis, piqûre de moustique, furoncle, dermite mycosique, vieillissement cutané, rides, peau « cartonnée » (préventif, avant radiothérapie, en usage local)
Tonique cutanée +++, acné, plaies +++,

Palmarosa (Cymbopogon martinii var. motia, herbe)
Acné à staphylocoque blanc, antiseptique, bactéricide à large spectre, fongicide, viricide, régénérant. Eczéma sec et suintant. Cicatrisante +++, escarres +++, crevasses,  peau dévitalisée, hydratant
« Dans une crème de jour elle régulera la sécrétion de sébum, hydratera votre peau et aidera la régénération des cellules cutanées. » selon D. Baudoux
« On peut l’ajouter dans une crème de jour en cas de peau mixte ou d’acné pour régulariser la sécrétion de sébum. » selon Lydia Bosson.

Patchouli (Pogostemon cablin, herbe fleurie)
Régénérateur tissulaire +, eczéma séborrhéique,acné ++, dermatoses inflammatoires et allergiques, crevasses, escarres.
Problèmes cutanés (également d’origine allergique), mycoses, impétigo, pertes de cheveux, rides, dermatites, peau sèche, dévitalisée et asphyxiée, cicatrices : anti-inflammatoire, régénérateur cutané, viricide, fongicide, antiseptique.

Petit grain Bigarade (Citrus aurantium ssp. aurantium, feuilles)
Acné infecté, furoncle, cicatrisante et régénératrice cutanée +++, escarres, plaies
« Dans une crème de jour elle conviendra merveilleusement bien aux peaux grasses. Elle est également efficace sur des cheveux gras. » selon D. Baudoux

Pin sylvestre (Pinus sylvestris, aiguilles)
Peaux ternes, psoriasis, eczémas, transpiration excessive ++

Romarin à verbénone (Rosmarinus officinalis CT verbenone, sommités fleuries)
Cicatrisante et régénératrice cutanée +++, rides, peau sèche, peau dévitalisée, couperose, acné, séborrhée +++, acné juvenile, eczéma suintant
Lypolitique ++++, cellulite

Romarin officinal(Rosmarinus officinalis)

Rose de Damas (Rosa damascena, fleurs)
Dermatoses, plaies, couperose, rides, peau asphyxiée, anti-âge, peau dévitalisée, certains eczémas, inflammations cutanées
Puissant cicatrisant et régénérateur cutané majeur

Tea Tree (Melaleuca alternifolia, feuilles)
Protectrice cutanée lors des séances de radiothérapie +++
Acné juvénile, eczéma suintant, mycose cutanée. Soins de la peau grasse

Thym doux à Linalol (Thymus vulgaris linaloliferum, sommités fleuries)
Peau dévitalisée

Vétiver (Vetiveria zizanoides, racines)
Infections cutanées, urticaires : apaisant, calmant, rafraîchissant
Traitement des peaux grasses, raffermissant et régénérateur cutané

Ylang Ylang (Cananga odorata, fleur)
Tonique de la peau et des cheveux de tout types +++
Peau asphyxiée, fatiguée, séborégulatrice, régénérateur cellulaire, dermatites d’origine psychosomatique

AP1080095 (2)


La plupart des livres de référence en aromathérapie incluent évidemment les problèmes cutanés – plus ou moins en détail selon les auteurs et les ouvrages.
00

Si l’on veut vraiment approfondir le sujet il existe de la littérature spécialisée comme par exemple le livre « Dermatologie » de Dominique Baudoux et Abdesselam Zhiri dans la série « Les cahiers pratiques d’aromathérapie ».

 

Les hydrolats qui prennent soin de votre peau

Les hydrolats ont plus d’un tour dans leur flacon !
Leurs bienfaits en tant que soin quotidien pour le visage peut aller du soin anti-ride du Ciste à l’Ylang qui redonne un teint éclatant aux peaux ternes. De plus c’est rafraîchissant et leur odeur est délicieuse … ce qui ne gâche rien.
J’avais – il y a longtemps – fait une petite compilation de leurs différents bienfaits ici (qui sera bientôt remis à jour avec de nouvelles infos !)

Voici un aperçu en images d’une sélection de quelques-unes de ces petites « eaux merveilleuses »

Hydrolats visage

Vous en trouverez encore bien d’autres à la Cabane :
à l’unité ou en mélange prêt à l’emploi suivant votre type de peau

Le Bois de Rose de Guyane (Aniba rosaeodora)

Bois de Rose Cirad

Avant tout chose il est très important de faire la différence :

Celle qui nous intéresse ici : l’huile essentielle de Bois de rose utilisée en parfumerie : elle provient d’un arbre de la famille des lauracées, originaire d’Amazonie et de Guyane : Aniba rosaeodora Ducke. Elle est extraite principalement du bois très parfumé de cet arbre, mais toutes les parties de la plante peuvent être distillées.
En ébénisterie, le nom «Bois de rose» correspond, entre autres, à des arbres du genre Dalbergia (dalbergia variabilis ou dalbergia frutescens p.ex.), très utilisés au 18e siècle en marqueterie. Il a ensuite été attribué par extension (et abus de langage) à plusieurs espèces du genre Dalbergia, de la famille des fabacées. Notamment Dalbergia maritima, aussi nommé bois de rose ou «faux rose» de Madagascar, arbre qui est malheureusement victime d’un gros trafic et de déforestation intense sur cette île et Dalbergia sissoo, le «Bois de rose» d’Inde orientale. Plusieurs espèces sont également protégées par l’UICN.
L’imprécision du terme «bois de rose» vient en particulier du terme anglais « rosewood » désignant la famille des palissandres constituée de plusieurs variétés de Dalbergia, dont l’aspect est généralement très différent du bois de rose, mais aussi d’une certaine difficulté à identifier précisément les espèces réellement utilisées au 18è siècle.

Mais revenons à notre Aniba rosaeodora Ducke :
Cette espèce a été largement surexploitée en Guyane dès 1875. Elle a été récoltée dans de telles proportions que ses populations naturelles se sont épuisées. Classée espèce en danger sur la liste rouge de l’UICN cette situation a conduit à l’interdiction de son exploitation en 2001 (arrêté ministériel 09/04/2001). Cette espèce est donc inscrite sur la liste des espèces protégées en Guyane et à une grande échelle sur l’annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).
Des travaux de recherche sur sa mise en culture ont mis en évidence qu’il était possible d’envisager une gestion durable du bois de rose à partir de la mise en place de plantations sur le sol guyanais. C’est ainsi qu’est né le projet «Anib@rosa», animé par le Cirad et co-financé par le FEDER

Grâce à ce projet il existe une traçabilité permettant de certifier que les bois exploités proviennent bien de plantations et non des aires naturelles pour être en accord avec la réglementation !

Bois de Rose Cirad2

Il résulte de ce projet un produit de grande qualité (très haut rendement en linalol lévogyre (*) – plus que n’importe quelle autre HE de Bois de Rose amazonienne !) issu d’une filière à transparence totale qui participe à la gestion durable d’une ressource naturelle mais aussi la création d’emplois et de retombées économiques favorisant le dynamisme local, ainsi que la promotion du patrimoine culturel guyanais.

(*) Chantraine (Chantraine, J.M., Dhenin, J.M., Moretti, C.) dans Chemical Variability of Rosewood (Aniba rosaeodora Ducke) Essential Oil in French Guiana. 2009, The Journal of essential oil research. 21(6) : 486-495. ) a mis en évidence l’exceptionnelle qualité de l’huile essentielle de bois de rose provenant de Guyane, du fait de sa haute teneur en linalol lévogyre.

C’est pour toutes ces raisons – en accord avec nos convictions – qu’à La Cabane aux Arômes nous avons choisi cette filière durable qui soutient le reboisement et la création d’emploi en Guyane !

Huile essentielle de Bois de Rose de Guyane


Propriétés et utilisations de l’huile essentielle de Bois de Rose :

L’huile essentielle de bois de rose est l’une des meilleures amies de la peau !
Puissant régénérateur tissulaire utilisée en cosmétique pour ses propriétés régénératrices et anti-rides elle excelle dans ce domaine pour tout type de peau – c’est une huile essentielle «haut de gamme», un ingrédient de choix pour lutter contre les rides, les peaux fatiguées et irritées, mais aussi contre les vergetures, l’eczéma et l’acné. D’une grande tolérance cutanée, le Bois de Rose adoucit la peau, la raffermit et aide à la cicatrisation.

« Au quotidien, 1 goutte de Bois de rose dans votre crème de jour préviendra l’apparition de rides et stimulera la régénération du tissu cutané »
(D.Baudoux, L’aromathérapie)

C’est aussi un excellent tonique lymphatique (idéal en drainage lymphatique en synergie avec le Palmarosa (Cymbopogon martinii))

Très riche en Linalol (plus de 90%), elle développe des propriétés anti-infectieuses, antivirales et antibactériennes qui stimulent vos défenses immunitaires.
Très efficace par exemple sur les cystites (idéalement en synergie avec Palmarosa (Cymbopogon martinii) / Hélichryse faradifani (Helichrysum faradifani)), les infections ORL (otites, sinusites, laryngites) ou bronchopulmonaires (bronchites aiguës ou chroniques), les mycoses, etc.

Et pour terminer cette huile essentielle est aussi très efficace contre le stress et les dépressions, et d’une aide précieuse pour le confort et la détente de l’esprit.

Immortelle, Hélichryse italienne (Helichrysum italicum)

C’est l’Huile essentielle des « coups et des bleus »

Plante vivace au parfum de maquis elle aime les sols sablonneux, secs et ensoleillés.
Elle est endémique du pourtour méditerranéen, mais elle est particulièrement bien adaptée et implantée en Corse.

L’huile essentielle d’Immortelle est obtenue par distillation des sommités fleuries.
La composition de son huile essentielle (chémotype) varie beaucoup selon les régions dans lesquelles la plante est prélevée et son très faible rendement lors de la distillation en fait une huile essentielle relativement onéreuse.

Immortelle, Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) (1)

Propriétés (principales) :

Elle dissout les hématomes avec un rapidité surprenante !
En traitement des hématomes externes et internes, même anciens.

C’est un anticoagulant, fluidifiant sanguin et activateur de la micro-circulation artérielle utilisé dans les phlébites, œdèmes et coups ainsi qu’en cosmétique pour la couperose, l’acné rosacée et contre le vieillissement cutané.
Elle aide aussi à la cicatrisation des plaies.
D’autre part elle a une action anti-inflammatoire et antalgique qui atténue la douleur et soulage les entorses et claquages en diminuant le pression installée dans les tissus.

Immortelle, Hélichryse italienne (Helichrysum italicum) (2)

Conseil d’utilisation :

C’est une huile essentielle très douce et bien tolérée pure par la peau.
Massage avec une à deux gouttes directement sur l’hématome – en dilution dans une huile végétale pour des surfaces plus grandes.
Attention à ne pas la confondre avec les hélichryses de Madagascar : Helichrysum bracteiferum, Helichrysum gymnocephalum ou Helichrysum faradifani !

Attention :
Déconseillé chez la femme enceinte ou allaitante et chez les enfants de moins de 3 ans sans avis médical
Ne pas utiliser chez les personnes traités par anticoagulants sans avis médical
Ne pas utiliser en cas d’hémophilie !
>> Consultez un médecin pour toute indication thérapeutique ou tout traitement par voie orale <<